Du jardin remarquable du Château de La Napoule, en passant par le Parc des Oliviers sur les Berges de Siagne, sans oublier le Parc de l’Argentière ainsi que l’exposition à ciel ouvert au Parc de Marande. Découvrez ou re découvrez les jardins de la ville de Mandelieu-La Napoule.

Le jardin du Château de La Napoule. Labellisé Jardin remarquable !

Un peu d’histoire ! Les jardins du Château de La Napoule ont été aménagés dès 1919, par Marie Clews la toute nouvelle propriétaire du Château. On y retrouve des références classiques (allée à la Française, bassin et influences italiennes, petite forêt luxuriante rappelant le style anglais), mais également une grande liberté et un hétéroclisme caractéristique de l’art d’Henry et Marie Clews. Le jardin, à l’origine, fut conçu comme un tableau vert et blanc. Tous les végétaux étaient à feuillage persistant, très peu de fleurs en été et seulement de couleur blanche et des oiseaux, blancs également, venaient rompre cette verdure. De plus, le jardin gardait un aspect identique été comme hiver.
Depuis 1947, le Château de La Napoule -façade et jardins est inscrit à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques. Maintenu, autant que possible, dans son état d’origine, le jardin est régulièrement restauré et certaines parties refaites à l’identique.
Le parc principal s’ouvre par une grande allée à la Française qui donne à l’entrée du parc toute sa majesté. De part et d’autre de cet axe central au-delà des haies qui le borde, on découvre des petites chambres vertes, des perspectives, des bassins, des « panoramas » ou le regard s’échappe vers la mer, un petit pont au milieu des grands arbres…. Le jardin mêle
harmonieusement des espaces dessinés et construits avec un « fouillis » de verdure et de grands arbres centenaires.
Nombre de petits endroits cachés, invisibles depuis l’allée, ne se laissent découvrir que par la promenade aléatoire.
Les différents jardins : l’enceinte du Château abrite en réalité 4 jardins. Le jardin principal et trois autres petits
jardins : le jardin de La Mancha, les terrasses sur la mer et le jardin secret.

Le Parc des Oliviers sur les Berges de Siagne.

Le parc est composé d’essences méditerranéennes, sur près de 11 000 m². Les arbres qui le composent dont une prédominance d’oliviers, sont en adéquation avec le climat méditerranéen. Un itinéraire botanique guide le visiteur sur
l’ensemble du Parc.
Concernant la faune, une douzaine de nichoirs ainsi qu’un « hôtel » à insectes sont installés sur les frênes et les eucalyptus en association avec le Service de l’Environnement et la Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO). C’est un véritable lien de contemplation longé par la rivière la Siagne qui rend ce lieu tout à fait bucolique.


Le Parc de L’Argentière.

C’est le tout dernier des espaces aménagés et partagé par les promeneurs et les familles.
Longé par la rivière Le Riou de l’Argentière, il est entouré à 360° par les collines qui se parent de jaune en hiver. Ces 15 000m2 accueillent 130 arbres créant ainsi des zones ombragées parfaites pour la rencontre, la discussion. Certains s’y retrouvent pour s’installer et jouer aux jeux de sociétés, les petits s’amusent autour des jeux d’enfants installés au cœur
du jardin…
ACTU ! Le Parc de l’Argentière accueille également un jardin éphémère durant le Festival des Jardins de la Côte d’Azur !


Le Parc Emmanuelle de Marande, l’arboretum de mimosa.

C’est l’un des jeunes jardins de Mandelieu-La Napoule ! C’est un arboretum de mimosa considéré comme le Musée du Mimosa. Poumon vert du quartier de Capitou, le parc s’étend sur près de 10 000m². Plus d’une centaine d’espèces différentes de mimosa ont été plantées le long d’une promenade dans le Parc, ponctuée de panneaux reprenant les principales caractéristiques des espèces.
ACTU ! Il accueille désormais début 2021, une exposition à ciel ouvert autour de l’histoire de Mandelieu et du mimosa.